Blog

Podcast

Soigner, autrement…

Rencontre avec le Dr Anick Servais

Anick1 Le Dr Anick Servais est médecin urgentiste.  Il y a quelque temps, déçue du système, elle se posait de nombreuses questions, allant travailler avec lourdeur, envisageant même d’arrêter.

Jusqu’à ce qu’elle découvre les outils d’Access Consciousness… Aujourd’hui, Facilitatrice certifiée, elle a créé une classe permettant tant aux professionnels de la santé qu’à toute personne appelée à prendre soin d’autres personnes, dans un cadre familial ou privé, d’utiliser ces outils pour soigner autrement. Aujourd’hui, c’est avec légèreté et joie qu’Anick se rend à son travail à l’hôpital… et facilite de nombreuses classes avec les outils d’Access.

Son site web : www.anickservais.be
Contacter Anick : anick.servais@me.com ou +32 495 20 04 47

Rencontre avec Anick Servais

Podcast

Quelle voix fais-tu résonner dans le monde ?

Rencontre avec Yasodhara Romero Fernandes

yaso2

Coach internationale, chanteuse et Facilitatrice certifiée d’Access Consciousness, Yasodhara traverse le monde pour faciliter des personnes a retrouver et se reconnecter à leur voix.

Elle facilite des séances et séminaires autour de la voix, du corps, du bien-être dans le business, la famille, les relations… et sur l’école et l’éducation. La sortie de son premier livre au sujet du bien-être et d’une possibilité différente dans les écoles et l’éducation est prévue en 2019 !

Son site web : https://www.yasodhararomerofernandes.com
Sa chaîne YouTube
Sa page Facebook
Contacter Yasodhara par e-mail : info@yasomusic.com

Podcast

Pas de titre… juste les corps…

Rencontre avec Stéphanie Meyer

stéphanie meyerFacilitatrice de conscience et découvreuse de la conscience des corps pour tous les incréments de 10 secondes de cette éternité !
Stéphanie nous parle de son travail de Facilitatrice des processus corporels d’Access et de comment créer une relation pleine de gratitude, de joie et de communion avec son corps…

Son site internet : stephaniemeyer.ch
La contacter par e-mail : stephaniemeyer.info@protonmail.com
Sa chaîne YouTube

Podcast

Et si ton corps pouvait être un guide pour transformer ta relation à la nourriture ?

Rencontre avec Edith Paul

Coach personnel intuitive, Conférencière inspiratrice internationale et Facilitatrice certifiée de plusieurs programmes spécialisés d’Access Consciousness®.

edith

Pionnière jusque dans l’être, elle facilite et « empuissance » les autres à prendre conscience de ce qui est vrai pour eux.

Elle voyage à travers le monde et présente des ateliers, classes et à ceux qui sont prêts à créer une vie qui ressemble à ce qui est vrai pour eux. Elle a été été publiée dans plusieurs sites américains, dont CommPro, Business Woman Media, Leaders in Heels, The Mogul Mom.

Son site web : www.edithpaul.com
Sa chaîne YouTube : https://www.youtube.com/channel/UCeucvRA8VosgjpcTydx9rAg
Lien vers sa prochaine session d’information en ligne gratuite
Contacter Edith : edithpaul1@yahoo.com – 1-407-924-4105

Podcast

Créer de l’argent avec les entités

angéliqueRencontre avec Angélique Bernard

Praticienne et Facilitatrice certifiée d’Access Consciousness®, Bars® & Processus Corporels & Lifting Facial & Fondation d’Access® & Parlez Aux Entités®.

Praticienne de la Symphonie des Possibilités, de l’étreinte de l’abus et coaching énergétique.

Son site Web : www.infiniment-magique.com
Sa chaîne YouTube
Contacter Angélique:
Lien vers les ressources mentionnées dans le podcast

Podcast

Bouder ton corps ou le déguster?

Alexandra Pérol

Rencontre avec Alexandra Pérol

Alexandra Pérol a eu plusieurs vies professionnelles et en ce moment sa passion est d’accompagner les personnes qui traversent une période de transition personnelle ou professionnelle à contacter leurs ressources intérieures, leur savoir et à reconnaître que leur différence est une véritable contribution pour créer la vie qu’elles désirent. Pour cela, les outils pragmatiques et énergétiques proposés par Access Consciousness dont elle est facilitatrice certifiée sont ses compagnons de jeu. On peut la retrouver sur www.alexandraperol.fr.

Contacter Alexandracontact@sphere-humaine.com ou (33) 06 20 95 89 34
Sa chaîne YouTube ici.

 

Article

La mue

Dimanche soir, je rentrais d’une classe Synthèse énergétique d’Être (ESB) d’Access Consciousness® avec le Dr Dain Heer. Comment te dire… Non, la conscience n’est pas forcément confortable. Cette classe avait eu pour prélude un acte brutal et rapide (un vol à la portière) riche en prises de conscience et… en cadeaux. Oui oui. En cadeaux. Car vivre ce genre d’événement avec autant d’aisance, de non-jugement et de gratitude fut pour moi et ma compagne de route et de classe une surprise qui nous a inspiré la reconnaissance envers nous-mêmes de persister à utiliser les outils si simples et pourtant si efficaces d’Access. Bref, le ton était donné. Une secousse.

Non, la conscience n’est pas forcément confortable

Ces trois (millions de) jours que cette classe a duré ont été aussi secouants, mais aussi abondamment ponctués d’expressions de gratitude et de joie, de vulnérabilité incroyable, de contributions mutuelles et de transformations. Alors, même si mon corps avait des raisons « objectives » d’être dans un état physique un peu troublé, je suis rentrée de cette classe dans un état très différent de ce que j’avais déjà vécu après de telles journées. Avec une conscience aiguë que quelque chose s’était passé, d’heureusement irrémédiable, que jamais plus je ne pourrais jouer les merdes pathétiques et que le moment était enfin venu de contribuer magnifiquement à changer radicalement cette P* de réalité…

3, 2, 1… Matrix

J’ai passé ce lundi dans un état second, entre fièvre, turbulences ORL et troubles menstruels et bien qu’ayant rejoint mon lit à une heure prématurée, je ne pouvais dormir. Mmm, envie de regarder un film. Tiens, Matrix, ça faisait longtemps… Et à mi-film, le sommeil veut prendre le dessus… Je frissonne fiévreusement sous ma couette, je me pelotonne et m’assoupis plus que je ne m’endors.

Entre rêve et veille, je vis les images du film. Oui, je prendrai la pilule rouge, merci. Je n’ai déjà plus de souvenirs précis de mon rêve, mais j’ai conscience que je viens de vivre une espèce de transformation, des prises de conscience profondes et je me promets de partager cela dans ce blog… Merttt ! J’ai oublié ce que je voulais mettre en mots pour toi lorsque j’étais encore à moitié plongée dans mon rêve !

Jamais auparavant les dialogues de ce film ne m’avaient été aussi limpides. C’est comme si, d’un coup j’étais capable de recevoir ces répliques. Et bien entendu, ce fut un hasard absolu si en frôlant malencontreusement l’écran de mon téléphone en le préparant à son mode sommeil, j’ai réalisé (après trois ans d’utilisation…) que je pouvais regarder ma bibliothèque de vidéos sur ce support !

Comment te dire ? Dans mon état fiévreux, mêlé des images du film, je traversais moi aussi le voile de cette réalité, accédant à une conscience toute nouvelle. C’était comme si mon corps et mon être nettoyaient le vieux moi qui entrait dans le Royaume de Nous. Comme si je m’extrayais de l’espace-temps pour entrer dans un nouvel espace hors définition, hors linéarité, hors polarité ; cette fameuse réalité des possibilités, enfin disponible pour nous tous.

Et en cherchant le titre de ce témoignage, partie sur du « 3, 2, 1 Matrix » ou du « Bienvenue au Royaume du Nous », me vient d’un coup l’image de la mue du serpent… pour réaliser que Dain (le Dr Dain Heer), le matin du premier jour de la classe – il y a 45 mille ans 😉 – avait justement évoqué cette image pour tenter de décrire ce que faisait cette classe ! Et bien voilà, j’ai laissé ma vieille peau, mon vieux moi, cette nuit quelque part, entre rêve et veille.

Qu’est-ce qui va être possible maintenant pour nous tous sur cette planète qui ne l’a jamais été auparavant ?

Article

Es-tu prêt à perdre la tête ?

Ce matin, ma fille (11 ans) me racontait son rêve de la nuit précédente où elle était dans un couloir avec des copains et où chaque porte correspondait à une réalité différente. Et quand elle a choisi de passer l’une des portes, son nom dans cette réalité-là était « Huit ». Sur quoi je lui rappelle que le 8 c’est pour créer une réalité qui n’a jamais existé auparavant.   Et la voilà qui s’extasie : « Waouuuuuuuuuuh ». Puis elle me regarde et fait : « Je ne comprends pas ». Pause. « Ah non, je ne vais pas essayer de comprendre. Quand j’essaie de comprendre, j’oublie ce que j’avais compris avant d’essayer de comprendre. »

Compris ? 😉

Comprendre et comprendre…

Ma fille a donc merveilleusement capté la différence entre comprendre dans le sens de savoir énergétiquement et essayer de comprendre avec sa tête… Dans cette réalité, nous sommes constamment entraînés et encouragés à penser, réfléchir, comprendre, à avoir de la logique et du bon sens. Et si tout cela n’était qu’un écran de fumée qui nous empêche d’accéder à notre véritable savoir ?   Combien de fois dans ta vie, as-tu juste SU ce qui était vrai pour toi ? Combien de fois dans ta vie as-tu juste compris, sans mots, avec un sentiment de « C’est ça ! » ? Et combien de fois as-tu fait un choix totalement farfelu sur une impulsion que tu as appelée intuition, et qui s’est avéré être un choix très expansif, contre toute logique ?  

 Observe ici le réflexe que nous avons. Ma fille a compris énergétiquement. Elle sait. Et hop, une fraction de seconde plus tard, son réflexe l’emmène dans sa tête pour tenter de comprendre, de mettre des mots sur quelque chose qui dépasse de très loin les mots. Elle saisit ensuite rapidement qu’en faisant cela, elle « perd » son savoir, elle fait fi de ce qu’elle sait véritablement. Heureusement, sa conscience lui permet de s’en rendre compte et de dire STOP à sa tentative de comprendre cognitivement.

Quel job as-tu confié à ton esprit ?

C’est parce que vois-tu, à part gérer la survie et l’épanouissement de ton corps, ton cerveau n’a rien d’autre à faire ! Et tu lui demandes de réfléchir et de penser et de gérer toute sortes de choses qu’il n’est pas destiné à gérer ! Es-tu vraiment prêt à perdre la tête ?   Si tu veux récupérer ta pleine puissance et ton plein potentiel, il serait bon d’expliquer à ton esprit que tu le remercies pour ses efforts, mais qu’il n’est pas fait pour ce job… Et si le moment était venu pour toi de reprendre le pouvoir que tu as donné à la pensée et à la réflexion ? Clairement, la pensée et la réflexion ne sont pas à la hauteur de nos attentes ! Et si tu pouvais TE faire confiance ? Ne pas céder à la tentation d’aller dans la tête chaque fois que tu es face à une situation que tu appelles problème…   C’est vrai, perdre la tête, c’est un grand saut… C’est un peu comme Will Smith qui raconte son saut en parachute. Une fois que tu as sauté, c’est tellement jouissif et extraordinaire que tu te demandes bien pourquoi tu en as fait tout un plat et pourquoi tu as tergiversé si longtemps, douté de toi, de tes choix et pourquoi tu avais si peur…  

Article

Parles-tu l’énergie?


Moi, les langues, c’est comme Obélix, je suis tombée dedans quand j’étais petite. Et comme personne ne me disait que je ne pouvais plus y goûter puisque j’étais-tombée-dedans-quand-j’étais-petite, ben, évidemment, je me suis limitée moi-même et j’ai tourné autour du pot pendant des plombes avant de choisir mes études de traduction. Biologie ? Économie ? C’était trop évident vois-tu… As-tu remarqué comme on se complique la vie ?

Puis, comme je suis née dans un nid de polyglottes, pour moi les langues c’était « normal » et l’aisance avec laquelle je les pratiquais me paraissait bien banale… As-tu remarqué comme on dévalorise les choses que l’on fait avec aisance ? Qu’est-ce qu’il peut bien y avoir d’exceptionnel à parler trois langues quand on a trois ans, alors que la plupart des gens de mon entourage en parlent au moins quatre !

Puis, chemin faisant, non seulement j’ai étudié les langues, je les ai utilisées, j’en ai ajouté. Bien entendu, en précisant bien à mes interlocuteurs que je ne les maîtrisais pas du tout ! As-tu remarqué comme on a besoin de se diminuer ? Je les enseigne, traduit, par écrit et oralement, et surtout, surtout je JOUE avec la langue, les langues, ma langue – oui, oui, cet organe musculeux qui se trouve dans notre bouche -, et en jouant, je jouis,  je suis joie, je sème la joie !

Les langues et les langages (la musique et les arts en général, l’informatique, la nature…) me fascinent et m’enchantent. Parce qu’ils ne sont au fond qu’une seule et même chose… l’énergie !

Sais-tu que notre premier langage est l’énergie ? 

Chaque mot a sa propre vibration et ce ne sont pas tant les mots qui nous touchent que leur vibration. On n’entend pas tant avec les oreilles qu’avec notre perception subtile. Peut-être as-tu vu ces photos de l’eau qui se structure autrement en fonction de la musique et des mots qu’elle « entend ». Oui. Nous changeons le monde avec les mots. 

Quels mots choisis-tu de dire et que vont-ils créer dans le monde ?

Combien d’entre vous pensez ne pas être doués pour les langues ? Et si ton talent n’avait rien à voir là-dedans ? Et si la seule chose qui t’empêchait de pratiquer les langues avec aisance était que tu as gobé tant de mensonges sur toi-même et sur l’apprentissage ? Et s’il suffisait d’être l’énergie d’une langue pour pouvoir l’utiliser ?

Oh, je t’entends déjà, s’il suffisait, c’est bien joli tout ça ! Et pourtant, je suis témoin de moi-même et des personnes que je facilite pour nettoyer tout ce fatras de croyances et de blocages fabriqués que nous utilisons pour ne pas être les formidables polyglottes que nous sommes en réalité. De personnes qui après une facilitation langues se mettent à comprendre une langue qu’elles ne connaissaient pas avant, ou qui ont beaucoup plus d’aisance pour s’exprimer dans une langue que… la veille, et cela ne se limite pas à la linguistique, mais à tous les langages…

Un premier outil pour commencer…

Laisse-moi te donner un petit outil pour commencer à t’ouvrir les portes de l’aisance avec les langues… Sais-tu que quand tu poses une question, tu t’ouvres à toutes les possibilités et que quand tu y réponds, tu fermes toutes les portes pour ne plus voir que la réponse que tu penses être la « bonne » réponse ?

Alors, pose-toi cette question :

Quelle énergie, espace et conscience puis-je être maintenant pour parler/comprendre le xxx avec totale aisance ?

Et tout ce qui ne te permet pas d’être cela, envoie-le balader… Répète-la autant de fois que nécessaire, joue avec elle, sans attente. Et observe ce qui se passe…
Suis les événements publiés sur ma page Facebook pour expérimenter plus en profondeur le pouvoir des questions pour t’ouvrir à l’aisance avec les langues.