Article

Choisir le plaisir…

Quelle est la place du plaisir dans votre vie ?

Qu’évoque pour vous le mot plaisir ? Quelle place lui accordez-vous dans votre vie ? La majorité de votre vie, ou que de rares instants ? Et si le plaisir était un choix ? Un mode de vie ? Petite exploration dans l’hédonisme…


Le plaisir dans le dictionnaire…

Consultez-vous régulièrement les dictionnaires ? Ils sont une source très intéressante d’informations ! Il est hélas courant que les mots aient perdu leur sens d’origine pour devenir quelque chose de différent.

Définition du mot hédonisme
https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/h%C3%A9donisme/39320

Comment diable l’hédonisme est-il passé d’une philosophie qui fait du plaisir le but de la vie à l’activité économique de recherche du maximum de satisfaction par le minimum d’efforts ??? Je vous invite à puiser dans l’énergie de la première définition. Vous l’avez ? Puisez alors maintenant dans la deuxième. Vous l’avez ? Alors, c’est comment ? Laquelle des deux vous séduit-elle le plus ? Laquelle des deux est-elle la plus légère ?

Aujourd’hui, le monde consumériste vous pousse à la satisfaction immédiate et sans effort, et en même temps… combien de jugement la société porte-t-elle sur le plaisir ? Si vous prenez du plaisir, vous êtes probablement vain et paresseux, ou bien riche et oisif (eh oui, vous êtes un tort sur pattes si vous avez les moyens de vous offrir du plaisir !).

Avez-vous vous vraiment ces points de vue? A qui appartiennent-ils ? Probablement pas à vous. Et pourtant, les laissez-vous avoir un impact sur vous ? Bref, vous voilà coincé entre des points de vue contradictoires que vous défendez peut-être d’une part, tout en ignorant les autres, voire les mêmes, d’autre part…

Le plaisir, c’est avec le corps…

Ce midi tandis que je rentrais de mon coworking préféré, et que j’étais en train de poser des questions sur ce que je pourrais bien faire de mon après-midi, j’eus envie d’aller travailler encore un peu hors de chez moi dans une brasserie, pour simplement m’y poser et travailler à la relecture d’une traduction de livre, activité pour laquelle je suis la plus efficace dans les cafés.

Le plaisir d’être dans un lieu de croisements, de rencontres, de va-et-vient, de convivialité, où l’on a aucune tentation ménagère. Je me nourris probablement aussi du plaisir des autres clients, du bruit des conversations d’où jaillissent de temps à autres des bribes, du gargouillement de la machine à café, de l’affairement attentif des serveurs. Le plaisir…

Mais tout cela n’est un plaisir que si vous êtes prêt à en saisir la jouissance ! C’était encore l’heure du déjeuner. Tiens, corps, est-ce que tu as faim ? Génaralement, je ne fréquente pas seule ces endroits aux heures de repas, mais là… Et alors, mon corps m’indiqua sur la carte le cabillaud au beurre et poireaux à la vanille, j’en perçus instantanément le potentiel orgasmique : « oui, ça ! »

La vie devrait être une expérience orgasmique, femme goûtant une préparation avec délectation

Et, sans attente particulière, si ce n’est la confiance que je fais à mon corps quand je le laisse choisir dans la carte, je fus comblée. Chaque bouchée était un délice, j’en prenais de petites bouchées, que je laissais fondre dans la bouche, demandant à mes papilles d’en saisir toutes les saveurs, le doux de la vanille, le piquant du poivre, l’onctuosité du beurre, la texture particulière du poisson, le grillé de sa peau, les mots me manquent… J’en fis bien sûr un retour enthousiaste à la serveuse, m’assurant que le compliment orgasmique aille jusqu’aux oreilles du chef, ce dont on m’assura ! Et, le plaisir pour la serveuse, et celui que j’imagine du chef, à recevoir le compliment, quel plaisir aussi pour soi !

Combien de fois prenez-vous la peine d’exprimer verbalement votre gratitude à ceux qui vous procurent les innombrables plaisirs du quotidien ? J’y inclus le plaisir de travailler dans des bureaux propres, le chauffeur qui vous cède courtoisement le passage, même si le code l’y oblige, le livreur qui fait son travail avec le sourire… Les occasions sont innombrables et je vous invite à pratiquer ceci aussi souvent que possible, vous verrez ce que cela crée dans votre vie, et celle de ceux que vous croisez…

Quelques clés pour créer du plaisir dans votre vie

  • Incluez votre corps à chaque instant de votre vie
  • Et demandez-lui ce qui lui ferait plaisir
  • Demandez: Qu’est-ce qui pourrait nous procurer du plaisir maintenant ? (Nous, c’est mon corps et moi)
  • Dressez une liste de tout ce qui vous procure du plaisir et puisez-y quand vous êtes à court de plaisir. Incluez autant les plaisirs matériels et physiques que les plaisirs immatériels (observer un chat se mouvoir, faire un compliment sincère, etc.)
  • Demandez à tous vos plats, vos desserts, vos boissons, à l’eau de votre douche, au sable de la plage, etc. de vous montrer leur énergie orgasmique
  • Explorez tous vos sens et plus encore
  • Soyez l’énergie du plaisir, c’est juste un choix !

Quel impact auriez-vous sur le monde si vous choisissiez de plus en plus le plaisir?

Si vous avez envie d’avoir plus de plaisir dans votre vie et que cela vous paraît difficile, pensez peut-être à réserver une séance de coaching ?

Et si je vous ai ouvert l’appétit avec le cabillaud, vous pouvez aussi aller explorer la carte de la brasserie Le Félicien en région namuroise (Belgique).

Article

Allô ! Ici, ton corps ! Est-ce que tu m’entends ?

3 outils pour dialoguer vraiment avec son corps

Ecouter son corps n’est plus tout à fait un concept farfelu, lui parler, un peu plus, mais lui poser des questions sur ce qu’il désire et requiert est une autre histoire ! Et suivre ses indications encore plus ! Beaucoup confondent écouter son corps et conclure un tas de choses qui n’ont rien à avoir avec ce que le corps requiert et désire réellement sans vraiment l’avoir consulté… Alors, comment faire pour vraiment dialoguer avec son corps ? 

1. La liste de gratitude

Pendant de nombreuses années, j’ai été atteinte de surdité chronique et de jugement perpétuel avec mon corps. Le jugement démarre au réveil ou, au mieux, devant le miroir de la salle de bains et ne cesse jusqu’au coucher. Fatigué, vieillissant, trop ceci, trop peu cela, bobo par ici et bobo par-là… Commencez par simplement reconnaître que c’est ainsi qu’on nous a inculqué à être avec notre corps. C’est OK, vous n’êtes pas en tort !

Et si votre corps était une merveilleuse création – la vôtre ! – avec sa propre conscience, ses propres besoins et désirs ? Et si vous faisiez de votre corps l’indéfectible partenaire de vie qu’il est en réalité ? Et si au lieu de le juger du matin au soir et du soir au matin, vous choisissiez maintenant de reconnaître ses mille et uns cadeaux ?

Dressez une liste de gratitude pour votre corps. Tous les matins, passez votre liste en revue et ajoutez-y des éléments. Demandez : « Quels sont tous les cadeaux que mon corps m’offre ? » Si vous avez du mal au début, c’est normal, vous aviez l’habitude de ne voir que ses supposés défauts… Continuez à poser la question, et laissez-vous vous émerveiller! Et remerciez-le.

2. Corps, que désires-tu, que requiers-tu ?

Si vous n’aviez pas de corps, auriez-vous besoin d’argent ? De vêtements ? De nourriture ? De sexe ? De mouvement ? D’une voiture ou d’un vélo ? Non. Vous n’avez pas besoin de toutes ces choses. C’est votre corps qui en a besoin. Et pourtant, lui demandez-vous son avis ? Oups…

Et si maintenant, avant de vous habiller, vous demandiez :  » Corps, montre-moi ce qui te ferait plaisir de porter aujourd’hui ? » (Ah, oui, j’oubliais de dire… Votre corps aime l’aisance, le plaisir…) Ne cherchez pas de réponse, laissez-le simplement vous montrer à sa façon et cela pourrait être différent chaque jour.

Ne désespérez pas de saisir les informations qu’il vous donne. Vous avez été pratiquement sourd-muet avec votre corps depuis si longtemps ! Donnez-vous le temps de reconnaître sa communication. Aujourd’hui, si j’enfile un vêtement que mon corps a envie de porter, il s’enfile tout seul, la sensation est tout simplement légère et joyeuse, aisée. Si par contre, il n’en n’a pas envie, le vêtement est difficile à mettre, il est insupportable à garder contre son gré ! Mais cela n’est venu que graduellement et parfois, il communique autrement. Un vêtement semble porter des panneaux fluorescents disant : « Moi, moi, moi, porte-moi aujourd’hui ! » et bien d’autres façons encore.

Faites de même avec tout ce qui concerne votre corps. Bien sûr, il est utile de commencer par un simple « Corps que désires-tu ? Que requiers-tu ? Puis, « Corps, désires-tu manger ? » Ce n’est pas parce que c’est l’heure officielle du repas qu’il a forcément envie de manger… « Corps, que désires-tu manger ? » « Corps, quels mouvements souhaites-tu faire » « Corps, avec qui souhaites-tu coucher ? » Et laissez-vous surprendre ! Il pourrait vous demander des choses que vous n’auriez jamais choisies – vous ou votre tête ! Et préparez-vous au plaisir !

3. Corps, qu’essaies-tu de me dire ?

En réalité, votre corps est un véritable émetteur-récepteur. Tout ce que vous appelez sentiments, sensations ou douleurs sont en réalité des informations que votre corps vous donne. En général, il est très subtil dans sa communication. Mais comme nous sommes souvent sourds à ses messages, nous ignorons royalement l’information, les balayant d’un revers de manche, n’hésitant pas à ignorer ses demandes pressantes de sommeil, de manger (ou d’arrêter de manger), de boire (ou d’arrêter de boire), de se lever du bureau, d’aller bouger, etc.

Corps, qu’essaies-tu de me dire ?

Après avoir tenté la subtilité, votre corps vous envoie des messages de moins en moins discrets pour finalement atteindre la douleur, moment où, généralement, enfin l’être se réveille (ou pas !) et se dit qu’il faut y remédier. Et s’il n’était pas nécessaire d’attendre d’avoir mal pour demander au corps ce qui se passe ? Il ne s’agit peut-être même pas de vous ! Demandez-lui : « Corps qu’essaies-tu de me dire ? »

Vous n’aurez peut-être pas la prise de conscience immédiatement, vous avez peut-être quelque résistance à entendre le message si vous entretenez quelques secrets envers vous-même… Mais si vraiment, vous êtes désireux de recevoir l’information, continuez à poser la question et au moment le plus inattendu vous ferez un grand « Ahhhhhhh, c’était donc ça ! »

Pour aller plus loin…

Commencez à jouer avec ces outils et voyez toutes les transformations qui seront alors possibles… Il ne vous reste plus qu’à choisir !

  • Vous trouverez ces outils et bien d’autres encore dans le livre que j’ai eu l’immense plaisir de traduire : Le juste Corps pour toi de Donnielle Carter et Gary Douglas. C’est le premier livre d’Access Consciousness® que j’ai lu et inutile de vous dire qu’il a carrément transformé ma vie !
  • Je propose régulièrement des classes de processus corporels et Access Bars d’Access Consciousness. Vous les trouverez ici.
  • Et bien sûr, vous pouvez toujours réserver une séance de facilitation ou de processus corporels ici.

    Comment ça devient encore mieux que ça ?
Podcast

Quelle voix fais-tu résonner dans le monde ?

Rencontre avec Yasodhara Romero Fernandes

yaso2

Coach internationale, chanteuse et Facilitatrice certifiée d’Access Consciousness, Yasodhara traverse le monde pour faciliter des personnes a retrouver et se reconnecter à leur voix.

Elle facilite des séances et séminaires autour de la voix, du corps, du bien-être dans le business, la famille, les relations… et sur l’école et l’éducation. La sortie de son premier livre au sujet du bien-être et d’une possibilité différente dans les écoles et l’éducation est prévue en 2019 !

Son site web : https://www.yasodhararomerofernandes.com
Sa chaîne YouTube
Sa page Facebook
Contacter Yasodhara par e-mail : info@yasomusic.com

Podcast

Pas de titre… juste les corps…

Rencontre avec Stéphanie Meyer

stéphanie meyerFacilitatrice de conscience et découvreuse de la conscience des corps pour tous les incréments de 10 secondes de cette éternité !
Stéphanie nous parle de son travail de Facilitatrice des processus corporels d’Access et de comment créer une relation pleine de gratitude, de joie et de communion avec son corps…

Son site internet : stephaniemeyer.ch
La contacter par e-mail : stephaniemeyer.info@protonmail.com
Sa chaîne YouTube

Podcast

Et si ton corps pouvait être un guide pour transformer ta relation à la nourriture ?

Rencontre avec Edith Paul

Coach personnel intuitive, Conférencière inspiratrice internationale et Facilitatrice certifiée de plusieurs programmes spécialisés d’Access Consciousness®.

edith

Pionnière jusque dans l’être, elle facilite et « empuissance » les autres à prendre conscience de ce qui est vrai pour eux.

Elle voyage à travers le monde et présente des ateliers, classes et à ceux qui sont prêts à créer une vie qui ressemble à ce qui est vrai pour eux. Elle a été été publiée dans plusieurs sites américains, dont CommPro, Business Woman Media, Leaders in Heels, The Mogul Mom.

Son site web : www.edithpaul.com
Sa chaîne YouTube : https://www.youtube.com/channel/UCeucvRA8VosgjpcTydx9rAg
Lien vers sa prochaine session d’information en ligne gratuite
Contacter Edith : edithpaul1@yahoo.com – 1-407-924-4105